BAABDATH BEYROUTH BASKINTA BAABDA KFOUR BUREAU CATECHETIQUE BUREAU PEDAGOGIQUE
Contactez-Nous
Historique
Aperçu historique

Après son expansion en Europe, la Congrégation des Soeurs de la Charité de Besançon allait « traverser les mers » et se lancer dans un nouveau champ d’apostolat en « Orient. »

En 1908, le Père Rémy de St Etienne, capucin, demanda à Mère Marie–Anna la fondation :

  •  d’une Ecole ménagère pour les jeunes filles et les dames de  classe aisée.
  •  d’une protection de la jeune fille.

       Le siège de ces œuvres se situait au quartier de Minet-El-Hosn, dans un immeuble appartenant à la Société des Conférences de Saint Vincent de Paul.

Progressivement, l’œuvre se développa : des cours de littérature, philosophie et arts décoratifs furent adjoints à l’école ménagère.

Dès son arrivée, en 1911, Sr. Herman-Joseph, à part l’œuvre existante, développa 3 écoles gratuites : une pour les filles, une école enfantine dans le quartier de la paroisse latine et une école ménagère gratuite. Cet essor lui valut la médaille du Mérite en 1936.

  •  En 1913 : Sr Herman-Joseph  acheta un terrain pour la construction de locaux, au Centre Ville, par l’entremise du Père Rémy.

Les travaux furent entrepris sous la direction du Frère Isidore, Capucin.

  •  De 1914 à 1918 : Le développement de l’établissement fut arrêté car les soeurs françaises, sur ordre de l’empire ottoman, furent obligées de quitter le Liban pour la France. Alors, les soeurs libanaises et suisses se sont adonnées aux oeuvres de Charité : distribution de vivres dans le quartier, soins des typhiques au Krey.
  • Après la guerre en octobre 1919, Sainte Anne ouvrit ses portes aux élèves dans un immeuble de la rue Georges Picot.
  • En 1924, une maison d’éducation avec Orphelinat fut organisée, à la demande des autorités religieuses et civiles, libanaises et françaises… Pensionnat et orphelinat se développèrent rapidement. Une école ménagère gratuite fut adjointe à l’orphelinat en 1940.
  • En 1969 : Pour sortir de la ville et s’installer dans un grand espace aéré, les classes complémentaires et secondaires de Sainte Anne de Beyrouth furent transférées à l’école de Hazmieh construite dans les champs d’oliviers appartenant à la Congrégation.
  • En 1976 : Pendant la guerre du Liban, les deux branches de l’école de Sainte Anne, de Beyrouth et de Hazmieh, ont été fermées. Les gens avaient fui Beyrouth pour la montagne.
  • En 1977 : Sainte Anne a réouvert ses portes.
  • En 2000 : Construction du bâtiment des Complémentaires et restauration de la maison principale.
  • En 2008 : la garderie « Rossignol » est fondée et elle accueille les petits à partir l’âge de quatre mois.
  • En 2009 : restauration du bâtiment des Primaires.
  • En 2016 : restauration des bâtiments du Préscolaire.
  • En 2017 : restauration des laboratoires de physique, de chimie et de biologie, de l’atelier de dessin, de la salle de danse, du C.D.I. et de l’infirmerie.
  • Les élèves sont répartis sur quatre cycles allant de la maternelle jusqu’en terminale, avec deux sections par classe.

Actuellement la direction a introduit beaucoup d’innovations telles que :

  • Le Bac Français facultatif
  • Des innovations pédagogiques
  • Des tableaux interactifs dans toutes les classes
  • Le website  (www.besancon.edu.lb) créé il y a 8 ans
  • Le FaceBook : Ste Anne Besançon Beyrouth créé il y a 5 ans

 Les activités scolaires sont : musique, art plastique, théâtre et danse.

Les activités extrascolaires ont lieu tous les vendredis à 14h30: piano, ballet, gymnastique, zumba, ping-pong, Taekwondo, ainsi que des cours de langue en italien et en Espagnol.

Newsletter
est un magazine électronique bimensuel qui décrit en bref les activités scolaires